Nous sommes les « Ambassadeur·drice·s du toucher »: entretien avec Katia Fernanda Dias De Souza, formatrice en Massage Suédois et Massage Femme Enceinte

Chez Biopulse, Katia Fernanda Dias De Souza transmet depuis plusieurs années le Massage Suédois – un module incontournable du Cursus professionnel en Massages Bien-Être – ainsi que le Massage Femme Enceinte. Ayant elle-même suivi le Cursus Massage Biodynamique, toute son approche et ses transmissions sont empreintes d’une grande qualité de présence, et s’attachent autant au soutien des savoirs-être qu’à la maîtrise technique.

Rigoureuse et ayant à coeur l’excellence de ce qu’elle considère comme un « magnifique métier », Katia conserve une approche accessible, simple, sensible. Sa pratique recèle des trésors de tendresse et d’attention pour l’autre, pour les mouvements du vivant, aussi bien comme masseuse que comme formatrice.

À la Maison Biopulse, nous lui avons posé des questions afin de vous permettre de faire un peu connaissance avec votre formatrice, tout en découvrant ses perspectives sur le métier, en tant que professionnelle sensible et avisée.

Bonne lecture !

Image: Hisu Lee

1. LE MASSAGE « RÉVÉLATEUR DE TOUTE LA BEAUTÉ D’UN ÊTRE »

(Biopulse): Chère Katia, tu as derrière toi de belles années de pratiques et de transmissions du massage bien-être. Depuis ta formation initiale en Massage Suédois il y a plus de dix ans, tu n’as cessé d’enrichir ton expérience, en pratiquant dans différents cadres comme les spas de luxe puis ta propre entreprise, et en continuant à te former. Tu emmènes aussi ta pratique de plus en plus vers le partage, à travers des formations que tu animes ou encore tes offres tournées vers la communauté, la famille et l’enfance.

Qu’est-ce qui t’a attirée vers le massage, et qu’est-ce qui te plaît tant toujours aujourd’hui dans cet art ?

(Katia Fernanda Dias) : La curiosité, le fait de créer quelque chose avec mes mains et les retours que mes ami·e·s faisaient de mes massages qui à l’époque était purement intuitifs – jusqu’au jour où une chère amie m’a offert mon premier livre de massage. À cette époque je n’imaginais pas que la pratique du massage deviendrai ma profession. Je continue à masser et à transmettre le massage, car ce que je mets au monde a du sens pour moi.

Qu’est-ce que c’est pour toi être masseuse ? Quel forme d’engagement, d’être au monde cela représente-t-il pour toi ?

Je dis souvent que nous les masseur·se·s nous sommes des ambassadeurs et ambassadrices du toucher. Pour moi ce métier véhicule le toucher bienveillant, la connexion à soi, une forme de relecture de son schéma corporel. Le massage sert de révélateur de toute la beauté d’un être. C’est une façon de dire à toutes les contraintes du quotidien «Chut ! J’écoute la pulsation de mes cellules ».

Le massage nous dirige vers le chemin d’une connaissance plus profonde de notre être. En étant plus juste, plus alignée avec moi, je suis plus juste envers l’autre.

Ton premier amour, le Massage Suédois, contacte les couches du corps les plus « tangibles » en quelque sorte – la peau, les muscles, les tendons – avec des intentions de travail « classiques » du bien-être comme le soutien de la circulation sanguine, la récupération musculaire… Ensuite pour compléter, tu t’es tournée vers des approches du massage bien-être que l’on pourrait qualifier de plus « subtiles », à l’écoute d’autres rythmes, au contact de plans de l’être moins immédiatement perceptibles, pour nourrir des intentions particulières… Tu t’es formée notamment au Massage Biodynamique, chez Biopulse avec Fanny Bonnier.

Qu’est-ce qui a amené cette évolution ?

Une recherche personnelle après un périlleux parcours pour retrouver le sens de ma pratique en tant que masseuse.

Comment ces différents savoirs que tu as acquis au fil des ans se complètent-ils aujourd’hui dans ta pratique du massage ?

Tous les savoirs que j’ai acquis pendant les dernières années se complètent les uns les autres : les caractéristiques du Massage Suédois s’imbriquent aux qualités d’être, d’écoute et de présence de la Biodynamique, qui à leur tour complètent mon approche dans l’univers de la parentalité et de la transmission du massage.

Est-ce que ces évolutions et ces enrichissements se retrouvent aussi dans ta manière d’enseigner le massage ?

Quand j’enseigne, je ne transmets pas seulement une technique, je transmets mon expérience professionnelle, qui illustre parfaitement l’évolution de mes connaissances et de mon être. Je ne donne pas seulement des savoirs intellectualisés, je donne des savoirs enracinés, qui ont du vécu.

Par exemple, pendant mon cursus de spécialisation en Massage Biodynamique avec Fanny Bonnier j’ai fait un profond travail personnel et aujourd’hui la Biodynamique fait partie de moi, pas uniquement de ma pratique en tant que masseuse.

2. TRANSMETTRE LE MASSAGE : « JE NE PROGRAMME PAS DES ROBOTS »

Toi qui es formatrice, qu’est ce qui est le cœur d’une bonne pédagogie selon toi ?

Savoir parfaitement ce que nous voulons apporter à ce métier et aux personnes qui passent par nos mains.

Je ne programme pas des robots à reproduire des manœuvres. Je fais une transmission de savoirs à des individus tous différents les uns des autres, qui donneront vie à ces nouvelles connaissances pour produire quelque chose de bon et en accord avec eux·elles mêmes.

Chez Biopulse tu animes la formation de Massage Suédois depuis 2014, un module de 3 jours incontournable qui est parmi le tronc commun des formations au sein du cursus professionnalisant.

Qu’aimerais-tu dire aux personnes qui considèrent se former aujourd’hui au métier du massage bien-être ?

Faites-vous masser. Découvrez différentes techniques par différentes mains, notez vos expériences, vos ressentis, ce qui vous a fait vibrer, ce qui vous a heurté, ce qui vous a déçu, dans un petit cahier de bord.

Choisissez un organisme de formation qui porte vos valeurs. Travaillez méticuleusement les aspects financiers et commerciaux de cette future activité.

Au fur et à mesure que vos connaissances s’accroîtront, cherchez une voie de spécialisation.

Aimerais-tu dire quelque chose à propos du Massage Suédois en particulier ?

Malgré les idées préconçues, le Massage Suédois a un large champ d’application. Il vise l’entretien articulaire et musculaire. Il est facilement adaptable aux différents besoins du client, il peut être reçu de la naissance à 99 ans, s’il n’y a pas de contre-indication médicale bien entendu.

Le Massage Suédois, fait partie des grandes familles de techniques de massage, qui donnent naissance à d’autres méthodes.

La flexibilité du Massage Suédois, et le large champ d’application, deviennent possibles grâce à la maîtrise des différentes manœuvres qui composent cette technique.

Dans le cadre d’une formation il est primordial d’accorder du temps à l’apprentissage de chacune des manœuvres, de connaitre ses spécificités – comme le rythme, la pression, la direction, à quelle couche du corps je les adresse et dans quel objectif.

3. LE MASSAGE POUR LES FEMMES ENCEINTES

En 2016 tu as également créé la formation de Massage Femme Enceinte chez Biopulse. On voit en effet que dans ton parcours de masseuse et de femme, la maternité a été un événement majeur, transformateur.

Pourquoi as-tu souhaité proposer cette formation chez Biopulse ?

Mon intention première c’était de transmettre un massage :

  • qui puisse s’adapter selon les différentes demandes et besoins des futures mamans,
  • qui soit évolutif pour permettre l’accompagnement de toutes les étapes de la grossesse,
  • qui invite les futurs parents à établir une communication et des petits rituels avec leur bébé, qui pourront être utilisés après la naissance.

Comment l’as-tu conçue ?

Le massage de la femme enceinte que je transmets a comme socle le Massage Suédois qui a pour fonction l’entretien musculaire, articulaire et le soutien du retour veineux.

Les spécificités de la Biodynamique ont toute leur place car être à l’écoute du vivant est essentiel pour le massage de la femme enceinte et la qualité du toucher doit plus que jamais faire corps avec la technique.

J’ai eu la volonté d’invité les stagiaires à explorer les différentes positions possibles sur différents supports, allongé, assis, au sol, sur table…

Pour semer les petites graines pour l’avenir, nous travaillons sur une proposition de séquence d’auto-massage. J’invite les masseur·se·s à proposer l’auto-massage du ventre aux femmes enceintes, puis pour les futures séances d’inclure la personne qui accompagne cette femme pendant la grossesse.

Une femme qui masse son ventre pendant la grossesse, qui entame la communication par le toucher quand son bébé est encore dans son ventre, aura plus de facilité à masser son bébé après la naissance.

Depuis 5 ans je transmets aussi le massage bébé en collectivité ou individuellement, et j’ai entendu de nombreuses mamans me dire «  j’ai peur de mal faire, j’ai peur de faire mal ». Le toucher c’est un instinct, c’est un acte reflexe.

Sur quoi portes-tu l’essentiel de ton enseignement pour ce massage particulier ?

La valorisation des savoirs-faire du praticien de massage bien-être, le respect du cadre légal en France pour exercer ce type de massage et les contre-indications qui doivent être impérativement respectées pour cette clientèle.

4. UN « MAGNIFIQUE MÉTIER » TOURNÉ VERS L’EXCELLENCE

Et toi, qu’aimes-tu recevoir comme massages ?

J’adore me faire masser, m’autoriser à m’abandonner. Plus qu’une technique, ce qui est important pour moi c’est l’assurance, le savoir-être et le savoir-faire que me transmettra le masseur, de l’entretien téléphonique aux premières prises de contact. Une fois ses conditions réunies, je peux me détendre complètement.

En ce qui concerne la technique, je la cible en fonctions de mes besoins du moment présent.

Si tu peux faire un vœu pour le futur, comment souhaiterais-tu que le métier de masseur·se évolue ? Quel avenir souhaites-tu aux massages ?

Un métier est fait par des professionnel·le·s, les professionnel·le·s sont formé·e·s par des établissements. Mon plus cher souhait serait que tous les acteur·trice·s confondu·e·s de la formation professionnelle soient en mesure de mettre sur le marché des professionnel·le·s de plus en plus qualifié·e·s, avec des savoirs-être hautement développés et des vrais savoirs-faire techniques, ainsi que des compétences dans les domaines de la gestion administrative et commerciale, avec des aptitudes pédagogiques développées.

Des progrès ont été faits, mais il reste tant à faire pour que notre métier soit reconnu à sa juste valeur. L’avenir aura la couleur de nos actions d’ici et maintenant.

Quel avenir je souhaite aux massages ? Cette question est vaste ! Si nous parlons du massage comme un moyen pour être bien, donc d’entretien du corps, du mental, de l’esprit, il pourrait s’inscrire dans une hygiène de vie comme bien se nourrir, se brosser les dents, se laver. Pour préserver et entretenir notre santé.

Et puis chaque massage est issue d’une technique, voire d’une science… Certains méritent d’être étudier plus en détail par les acteur·trice·s du corps médical pour qu’ils viennent soutenir leurs compétences plus classiques.

Du point où nous sommes aujourd’hui, à mes yeux ce qui prime c’est que tous les acteur·trice·s du secteur du massage bien-être travaillent pour aller vers l’excellence, que nous soyons uni·e·s pour faire un travail pédagogique sur le terrain, pour que notre métier puisse être mieux compris et connu.

Nous avons un magnifique métier, nous contribuons à entretenir et à développer l’état de bien-être de la population. Je suis confiante pour l’avenir !

Et nous, que pouvons nous te souhaiter à toi ?

Souhaitez-moi de la santé et de la lumière sur mon chemin, pour que je puisse continuer à masser le plus longtemps possible, pour que je puisse continuer à me former, et pour que je puisse continuer mon pèlerinage de ville en ville en faisant ce que je fais de mieux, apporter le toucher respectueux et nourrissant envers soi et envers l’autre, que ce soit par la parole ou par un geste.

Je profite de l’occasion pour remercier toutes les personnes qui ont croisé mon chemin, qui m’ont permis de faire ce que je fais et d’être ce que je suis aujourd’hui.

Obrigada

Merci

Merci Katia !

Le site personnel de Katia Fernanda Dias: 8e Sens

Retrouvez des extraits filmés d’une démonstration de Katia Fernanda Dias sur la chaine Youtube de Biopulse